En raison de la prolongation du sujet du CNRD annoncée par le Ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports pour 2020-2021, l’exposition « 1940, entrer en résistance » est reconduite. Présentée à l’étage du musée depuis octobre 2019, elle se poursuit jusqu’au 19 septembre 2021 sous une nouvelle forme. Pour cette édition, une attention
Dans le cadre du projet « Redécouvrir l’exposition 1940, entrer en résistance?« , l’équipe souhaite présenter des objets inédits pour la renouveler et l’enrichir. Vous êtes en possession d’objets, d’affiches, de tracts, d’ouvrages, de photos en relation avec la thématique et vous désirez participer et partager votre histoire familiale? Rapprochez-vous de l’équipe du musée pour que vos
20180828_carriere_fusilles_chateaubriant_1413_okw_retouche_photo_patrice_morel.jpg
Assistez à la soirée mémoire Les derniers secrets de l’entrée en résistance, à Châteaubriant le 19 novembre 2019. Châteaubriant, les derniers secrets de l’entrée en résistance. Mardi 19 novembre, France Bleu Loire Océan, Ouest France et Presse-Océan vous invitent à une soirée inédite. Ce mardi 19 novembre à 18h30, on vous propose d’assister à une
Lancement officiel
« 1940, entrer en Résistance ? » ; tout un programme ! C’est le thème décliné que doivent développer les collégiens et lycéens pour le prochain Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD). C’est aussi le titre de la nouvelle exposition temporaire inaugurée ce samedi 19 octobre devant plus de 200 personnes au musée de la Résistance à Châteaubriant.
1940, entrer en Résistance ?
Chaque automne, le Musée de la Résistance de Châteaubriant présente une nouvelle exposition temporaire, dont le sujet est issu du Concours National de la Résistance et de la Déportation, coordonné par le Ministère de l’Éducation nationale. L’entrée en guerre, la débâcle et la sidération des Français sont évoqués ainsi que le sentiment d’abandon provoqué par
Expostion: 1940, entrer en resistance
Comme tous les ans, un florilège de cérémonies en hommage aux 48 otages fusillés le 22 octobre 1941.
HAUT