Accueil > Histoire > Lettre de Léon Jost

Lettre de Léon Jost

mercredi 29 août 2007, par Patrice

"Ma chère femme aimée,

Le grand moment est venu, nous venons d’être informés que nous serons fusillés aujourd’hui. L’honneur qui m’avait été refusé une première fois va m’être accordé. Je vais mourir pour la France !

Tu sais quels sont mes sentiments au moment de te quitter, je ne puis que te répéter mes sentiments d’amour et de reconnaissance. Tu as été une épouse et une mère admirables. Maintenant, tu vas être un chef de famille.

Les enfants se grouperont autour de toi et vous serez forts tous trois.

Si j’ai un regret de quitter la vie, c’est de vous laisser alors que nous étions si heureux. [.../...]

La peine que j’ai de te causer cet immense chagrin s’adoucit de la certitude que j’ai d’avoir fait mon possible pour te rendre heureuse. Notre bel amour va avoir une fin. Adieu mon aimée, je vais réaliser mon vœux, je vais mourir en soldat.

Votre mari, fils, frère, père, qui vous aime de toute son âme qui va quitter et voler vers vous.

Vive la France !!!"

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0