Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant

Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant
 Accueil  > Actualité  > Elle était joyeuse !

Elle était joyeuse !

Publié le Vendredi 26 avril 2019

Paulette Capliez nous a quitté hier !

Elle s’était cassé le col du fémur la semaine dernière et à l’hôpital tout allait mieux. Elle devait aller en maison médicalisée puis au matin, après le petit déjeuner, elle s’est endormie définitivement. Les infirmiers l’ont trouvée ainsi.

Paulette sera incinérée au Crématorium du Père Lachaise mardi 30 avril à 16h30, RDV 16h15 fin 17h. Pas de fleurs.

JPEG - 246.2 ko
Paulette en 2006
à l’assemblée générale de l’Amicale à Bagnolet.
(Crédit © Patrice Morel)

Elle était toujours joyeuse et prête à rendre service. Elle a contribué à la mémoire de l’histoire.
Administratrice à l’Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt, elle y était connue publiquement comme une de celle qui organisait la tombola annuellement et vendait les livres pendant les cérémonies dans la Carrière des Fusillés !

JPEG - 261.5 ko
Paulette en 2006
au musée de la Résistance à Châteaubriant.
(Crédit © Patrice Morel)

L’histoire d’une des « Bistouillardes » [1] :

JPEG - 183.5 ko
Au camps de Choisel, à Châteaubriant.
Paulette, 3e en partant de la gauche, au premier rang (derrière elle, debout, c’est Odette).
(Crédit © AMRC/MRN - Fonds Odette Nilès)

Paulette BOUCHOUX (puis Paulette CAPLIEZ) est née le 6 juin 1922 à Paris.
Elle fait partie à l’origine, non des Jeunes Filles de France, mais d’un Organisme dépendant de la CGT. Avec lui, elle avait dès 1936 collecté de l’argent puis des boites de lait pour les Républicains espagnols et leurs familles.
Elle travaille comme couturière chez un couturier de la rue Pasquier.
La dissolution des Syndicats par le Gouvernement de Vichy le 16 aout 1940, la fait passer dans le militantisme et la résistance active. Elle distribue donc tracts et papillons et participe à la manifestation du 11 novembre 1940.
Elle est arrêtée le 29 décembre 1940 à Paris XVIIIè et conduite au Dépôt du Palais de Justice le 30 décembre comme Margot. Elle est informée de la décision du Tribunal de 1ère Instance le 31 décembre 1940 qui décide de son incarcération.
Elle aussi, va être ainsi transférée à la Prison de la Petite Roquette ce même jour. Elle a alors 18 ans.
Ensuite c’est le camp de Choisel à Châteaubriant, avec Odette Nilès (Odette Lecland à l’époque).

Le 21 avril 2019,
Patrice Morel

P.-S.

Lire sa biographie sur le Maîtron.

Notes

[1Source : geneanet.org

Toutes les actualités

S'identifier | S’inscrire