Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant

Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant
 Accueil  > Histoire  > Parcours de mémoire

Parcours de mémoire

Publié le Dimanche 14 janvier 2007, actualisé le 3 novembre 2016.

Zoom + | Zoom - | Déplacement : Nord ↑ | Sud ↓ | Ouest ← | Est →

Le camp de Choisel

Les soldats de l’armée française défaite raflés par les allemands dans les casernes de Nantes et des environs, furent dirigés sur Châteaubriant, choisie pour sont nœud ferroviaire et sont éloignement des grandes villes.

JPEG - 44.8 ko

Le camp d’internement « C » à Choisel est le plus important des quatre camps de Châteaubriant que les prisonniers aménageront eux-même. Situé sur la route de Fercé au nord de Châteaubriant au sommet d’une petite colline caillouteuse. Au début, les prisonniers creusent une tranchée en guise de sanitaires. Des baraques en bois seront construites, au fil des mois. [1]

JPEG - 55.5 ko
Terrain du camp de nos jours vue rue de Deil

Le camp et la route de Fercé sont en principe interdits, mais en ville chaque foyer avancent des prétextes pour ravitailler les prisonniers. Certains prétendent aller chercher du bois, aller cultiver des champs, d’autres passent par un petit chemin creux longeant le camp à l’Est pour envoyer un message ou un petit colis, ou par les voitures de service, de santé, ou de visiteurs autorisés, qui sont d’excellents moyens pour faire entrer les approvisionnements. [2]

JPEG - 115.1 ko

Après le départ des prisonniers de guerre, seront internés : nomades, politiques, syndicalistes [3], membres de la pègre, proxénètes, filles publiques et trafiquants du marché noir. [4]

Une stèle est érigée au coin de la rue Guy Môquet et de la rue Camille Corot.

Coordonnées GPS : Lat. 47.727991 - Lon. -1.377977

La carrière des Fusillés

Le 21 août 1941, un jeune militant communiste, Pierre Georges (colonel Fabien) tue l’aspirant de la « Kriegsmarine » Moser, dans le métro parisien, station Barbés. Hitler demande l’exécution d’otages en représailles.
Le 23 août 1941 le régime de Vichy, met en place un tribunal spécialisé, les « Sections Spéciales », tribunaux d’exception qui jugeront avec effet rétro-actif.
Le 20 octobre 1941 : le lieutenant colonel HOTZ est abattu à Nantes par trois jeunes communistes.
Le 22 octobre 1941 : trois camions quittent le camp de Choisel avec 27 otages pour rejoindre La Sablière, une immense carrière à la sortie de la ville. Neuf poteaux ont été dressés à la hâte.
Le premier camion descend dans la carrière. Le second reste à mi-côte. Le troisième attend près de la ferme qui jouxte la carrière. Les moteurs « vrombissent » pour tenter d’étouffer les chants et les cris. Les otages sont exécutés en trois salves par le peloton allemand. [5] [Photo de la Sablière]
Voir aussi fiche de la DMPA du Ministère de la défense.

Coordonnées GPS : Lat. 47.724310 - Lon. -1.34755064

Le Musée de la Résistance

Rédaction en cours
Voir aussi fiche de la DMPA du Ministère de la défense.

Coordonnées GPS : Lat. 47.723025 - Lon. -1.349610

Le monument de « Bout de forêt »

A la suite d’attentats à Paris, les Allemands décident de fusiller d’autres otages. Le 15 décembre 1941, neuf seront pris dans le camp de Choisel par les feldgendarmes.
C’est en plein milieu de la forêt de Juigné-des-Moutiers, au bord de l’étang de La Blisière que les allemands ont choisi les lieux de l’exécution. Dans la guinguette de l’étang, dans cette baraque de fête, les otages écrivent leur dernière lettre.
Le propriétaire de la forêt de Juigné a fait peindre en Bleu, Blanc, Rouge, le tronc des arbres qui ont servi de poteau d’exécution. [6]
[photo du monument érigé au lieu dit « Bout de forêt » en mémoire des martyrs]

Coordonnées GPS : Lat. 47.685675 - Lon. -1.285984

Le Lieu-dit « GUIBOEUF »

Rédaction en cours

Coordonnées GPS : Lat. 47.795258 - Lon. -1.413912

Le monument commémoratif des parachutages

Rédaction en cours

Coordonnées GPS : Lat. 47.809908 - Lon. -1.431426

Le monument aux morts de Ruffigné

Rédaction en cours

Coordonnées GPS : Lat. 47.756677 - Lon. -1.492667

Le monument « de la Brosse »

Rédaction en cours

Coordonnées GPS : Lat. 47.707691 - Lon. -1.541361

Le monument et cimetière du maquis de Saffré

Rédaction en cours

Coordonnées GPS : Lat. 47.497655 - Lon. -1.516792

L’oratoire et la ferme « des Brées »

Rédaction en cours

Coordonnées GPS : Lat. 47.492983 - Lon. -1.523124

L’école de la ville au chef

Rédaction en cours

Coordonnées GPS : Lat. 47.583076 - Lon. -1.574235

P.-S.

Le tourisme de mémoire autour de Châteaubriant : Étude réalisée en 2015.
Nos engagements : La charte d’éthique des lieux de mémoire avec la DMPA.
Les chemins de la mémoire français sur le site de la DMPA du Ministère de la défense.

Documents joints

Notes

[1Telles furent nos jeunes années page 16 et 17

[2Telles furent nos jeunes années page 18

[3Telles furent nos jeunes années page 23 à 25

[4Telles furent nos jeunes années page 37

[5Telles furent nos jeunes années page 36, 44, 45

[6Telles furent nos jeunes années page 48, 49

  • Mardi 23 mai 2017, l’Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant (AMRC) a organisé la Journée nationale de la Résistance à la (...)
    28 mai 2017
  • Vendredi 19 mai 2017, notre association, pour la troisième année, a reçu les apprentis et lycéens de la Région pour la visite de la Carrière des (...)
    20 mai 2017
  • 18 mai 2017

Toutes les actualités

S'identifier | S’inscrire